samedi 23 octobre 2010

Xi'An

Xi'An est une ville au centre ouest de la Chine. C'est l'ancienne capitale des empires Zhou, Qin, Han, Sui et Tang; à l'époque nommée Chang'An. La ville est célèbre pour la fameuse "armée enterrée" du tombeau de l'empereur Qin Shi Huang; mais il y a plein de choses à voir, en particulier d'autres tombeaux et des temples.


Nous avons commencé la visite par le tombeau de l'empereur Han Jing . Moins guerrier et sanguinaire, il a été enterré avec des soldats, des statues de personnages civils et beaucoup d'animaux.


Ensuite, nous somme allés voir l'armée enterrée. C'est spectaculaire, des milliers de soldats qui défilent. Cette armée est censée continuer à protéger l'empereur pendant l'éternité. Tous les soldats sont rangés dans des casernes qui avaient une toiture. Avec le temps, les poutres se sont effondrées. On voit des rangées entières qui n'ont pas encore été explorées. Toute ces statues sont peintes, mais dès qu'on ouvre, la peinture s'évapore en quelques heures. Les archéologues attendent d'avoir une technique au point pour fixer les couleurs avant de découvrir le reste de l'armée. Il y en a des milliers d'autres en attente; et il y a encore d'autres tombeaux qui n'ont pas été explorés du tout. En particulier, celui de l'empereur dont la légende dit que le cercueil est protégé par des vapeurs de mercure mortelles.


La Pagode de l'Oie Sauvage est aussi très renommée. Le moine bouddhiste chinois Xuan Zang est allé en Inde et en a ramené des tas d'écrits sur un convoi d'éléphants, qu'il a passé le reste de sa vie à traduire. Le voyage ayant été très mouvementé, c'est devenu une légende.

La ville était protégée par un haut mur qui entoure la ville en rectangle, comme Beijing autrefois, mais le mur n'a pas été détruit et sert de promenade.

Il y a une minorité musulmane à Xi'An et une grande mosquée. Mais la mosquée est d'architecture chinoise, l'imam lance la prière du haut d'un minaret chinois; et totalement mixte : les femmes peuvent entrer dans les mêmes lieux de prière que les hommes, au même moment.

Le quartier musulman est très animé le soir avec un marché de nuit ouvert jusqu'à point d'heure. C'est un marché musulman, mais les restaus vendent de la bière.


Le lendemain, nous sommes alles au musée, qui contient la plus grande "bibliothèque" de Chine avec des écritures anciennes dans la pierre. Des centaines de stèles avec des textes montrant l'évolution de l'écriture chinoise avec le temps. Les spécialistes calquent les écritures et dessins gravés sur du papier pour les étudier


Un autre muséee contient de belles statues et des poteaux sculptés où on attachait les chevaux et les chameaux


On a dormi au Bell Tower Hotel, en face de la tour de la cloche, qui est bien place et correct.

dimanche 29 novembre 2009

Tokyo, Japon


Tokyo a été bombardée et quasiment rasée par les bombardements en 1945. Il ne reste presque plus de monuments et d'habitations anciennes. Mais il y a une vie de quartiers et une atmosphère très sympa. Et si on aime la cuisine Japonaise, il y a le choix. On ne recommande absolument pas la chaîne d'hôtels 'B'. On a changé

Nous sommes arrivés au Japon le jour même du typhon. Il était affaibli et sur Tokyo, ça a été juste une nuit de grand vent... Mais le lendemain, il y avait des feuilles par terre.












Au Japon, le terrain est cher, alors les stations service ont les pompes au plafond pour gagner de la place. Les japonais raffolent des jeux vidéos, il y a des sortes de 'casinos' entiers avec des rangées de jeux, mais on ne gagne pas d'argent, en tout cas pas officiellement.
Le saké est la boisson nationale avec la bière.



Une visite à faire à Tokyo, c'est le marché au poisson. Chaque jour, des tonnes et des tonnes de poisson transitent par ce marché, où chaque entreprise a une sorte de stand dans les immenses halles. Ça s'agite dans tous les sens. Comme les ruelles sont étroites entre les stands, ils ont des véhicules spéciaux... Certains poissonniers proposent de goûter directement aux produits. On a mange un petit restau sur le part pas le droit de prendre de photos, pas de cartes de crédit, pas de factures, pas le droit de partager un plat a plusieurs, pas le droit d'emmener son manger ailleurs, pas de poussettes a bébé, mais le sashimi au thon était absolument super-top!



Le musée d'art traditionnels vaut le coup, avec des kimonos, des masques, des poteries et pour les fans de samouraï, des armes et armures diverses.



Le Palais Impérial est toujours la résidence de l'empereur, et on ne peut accéder qu'à une petite partie, avec les jardins. On aperçoit de loin les bâtiments de la résidence impériale. On accède aux jardins par l'ancienne porte du palais, qui n'a pas beaucoup changé depuis, sauf que les bâtiments en bois au dessus de la muraille ont disparu.


Pour beaucoup de Japonais, il faut avoir des plantes sur sa tombe. Si elles ne sont pas entretenues, elles poussent et le cimetière devient un jardin des plantes...

Le tombeau de l'empereur Meiji est un lieu de visite touristique et comme c'est aussi un temple, il y a des mariages, des baptêmes et appartement une sorte de rite pour amener les enfants en kimono.






En bref, Tokyo c'est moins riche en monuments historiques que Kyoto, mais c'est aussi très sympa, et on a bien envie d'y retourner...

dimanche 8 novembre 2009

Kyoto, Japon

Kyoto est l'ancienne capitale impériale Japonaise. La ville a été très peu bombardée pendant la guerre, et il reste plus de 1000 vestiges du passé à visiter: tombeaux, palais, temples. Comme la ville est sympa, avec des habitations pas trop denses, on y passe facilement une semaine. Malheureusement, on n'avait que 3 jours.


Le palais impérial était fermé; pas de bol... On a visité les principaux monuments. Une des attractions principales de Kyoto est le fameux Pavillon d'Or, rendu encore plus célèbre par l'écrivain Mishima, qui fut incendie par un moine, puis reconstruit à l'identique. Il y a foule pour visiter, mais l'atmosphère reste cool.


On a fait une grande ballade à pied reliant plusieurs temples et palais. Pour commencer le château Ninjo, ancien palais du Shogun, avec de très beaux jardins. Même quand les arbres ne sont pas en bonsaï, ils sont taillés pour prendre des formes particulières.


Dans un des temples se trouve ce qui est parait le plus beau jardin zen du monde, un rectangle de gravier ratissé avec 15 cailloux au milieu, mais quelque soit l'endroit où on est on ne voit jamais les 15 cailloux. Dans le parc, un petit lac avec des oiseaux, très zen...




Les japonais aiment la nature même si la population est très dense. A Kyoto, il y a beaucoup de parcs et les gens font tous pousser quelques plantes devant chez eux, même si il y a tout juste la place pour un pot de fleur devant le garage. Mais certaines sont plus fleuries que d'autres...Partout au Japon il y a dans les rues des distributeurs de boisson, de trucs à manger et autres; et ils ne sont pas pillés...






Dans un des temples se trouve (encore parait il) la plus vieille cloche du Japon.

Le centre ville de Kyoto a été aménagé pour former un immense complexe qui fait gare de trains, gare routière, station de métro et centre commercial. On peut faire ses courses entre deux transports, et il y a pleins de restaus. Les restaus japonais ont souvent en vitrine une version plastique colorée des plats qu'ils servent. Les pâtisseries sont des vraies, par contre.

Le lendemain, on repart visiter d'autres temples. La aussi beaucoup de monde, encore plus qu'au pavillon d'or.


Beaucoup d'adolescents au Japon sont en pensionnat et le week-end c'est la sortie en uniforme. Dans ce temple, si on arrive en marchant les yeux fermés sur un certaine pierre, alors on rencontrera l'amour. Beaucoup d'ados essaient. Espérons avec succès.




On croise assez souvent des femmes dans de beaux kimonos; en particulier pour les mariages.




En bref, on a beaucoup aimé Kyoto; et on recommende le ANA Hotel qui avait une promo... Un dernier temple sobre, tout en bois, couleur marron et blanc;
et on part pour Tokyo.